. 
Echauffement
 
 
 Accueil
 Sédentarité
 Vivre actif
 Pratiquer
 Actualité
 Les A.S.M.
 Liens
 
La séance aVie cardio
Testez votre condition physique avec l'actimètre
Les affections cardio-vasculaires sont la première cause de mortalité dans la majorité des pays occidentaux .
Dans ses rapports, l'Organisation Mondiale de la Santé fait elle-même le constat alarmant du manque d'efficacité des mesures de prévention au niveau mondial. L'entrainement du coeur par l'activité physique est la meilleure prévention contre les maladies cardio-vasculaires (voir nos pages "vivre actif")
 

Dans le cas de ces maladies, la grande majorité des moyens d'action et de prévention sont entre les mains du sujet : les déterminants médicaux (facteurs endogènes) des maladies cardio-vasculaires sont les suivants : pression sanguine élevée, haut taux de cholestérol, obésité...
La pratique d'une activité physique régulière et modérée a pour effet d'augmenter l'endurance du coeur, des muscles, du squelette, mais elle a aussi une influence positive sur les facteurs de risque de maladies cardio vasculaires. (effet régulateur de la pression artérielle ...)

Les risques d'infarctus sont deux fois plus grands chez les sujets non physiquement actifs que chez les sujets actifs. Après la quarantaine, ces risques augmentent considérablement chez les non-actifs. Chez les gens bien entraînés, ce risque demeure à un niveau encore bas pendant 20 à 25 ans.

Osons faire le rappel suivant : le cœur est un muscle, et si vous n'avez que le temps d'entrainer un seul d'entre eux, entrainez votre coeur !
Tout muscle ou tout organe, n'a que la capacité de son niveau de sollicitation (Wolt, Busch et Mellerowicz, 1973).

Ces vingt dernières années, il a été prouvé que l'exercice physique régulier après un accident cardiaque et chez les sujets à risque cardio vasculaire élevé permettait à la majorité d'entre eux un retour à une vie sociale normale. L'entraînement physique a des effets favorables sur le taux de cholestérol, la régulation de la glycémie et la diminution de la surcharge graisseuse. Il motive les malades coronariens à l'arrêt du tabagisme, clé de voûte de la prévention secondaire.


Hommes

             

35-44 ans

48.6

20.2

12.1

13.5

12.5

2.9

1.1

45-54 ans

43.1

25.7

16.9

18.3

14.7

4.8

1.1

55-64 ans

37.4

23.5

21.0

22.3

12.5

10.1

3.3

65-74 ans

22.8

21.6

27.1

27.1

12.7

7.1

3.2

Femmes

             

35-44 ans

38.8

12.9

13.3

8.5

20.1

0.9

0.8

45-54 ans

36.1

28

19.3

18.2

24.2

3.6

2.9

55-64 ans

24.2

49.7

30.8

31.2

30.9

4.1

3.2

65-74 ans

10.2

51

39

47.6

27.2

9.6

6.1

 

Tableau 1: Prévalence (en %) de l'exposition aux divers facteurs étiologiques des maladies cardio-vasculaires. L'inactivité physique a une grande part de responsabilité dans la survenue d'un accident cardio vasculaire

Le cumul des facteurs étiologiques aggrave votre risque cardiovasculaire. Munissez-vous d'un bilan biologique avec votre cholestérol total et la fraction du HDL pour évaluer ce risque.

suite : étude obésité

 
 Daté de : 03/13    

Avertissement  • AppliW © 2002-    - Tous droits réservés

Sédentarité association nationale sport et médecine Vivre actif Pratiquer association nationale sport et médecine